Mon écran d'ordi étant enfin réparé, grâce à une manip toute simple et débile (oui, parfois ça sert de s'entourer de geeks), je me vois donc dans l'obligation de recommencer à poster.
Il n'y a pas à dire, je suis une fille très entourée. Très entourée de filles qui régulièrement me demandent des nouvelles de ma vie sentimentale.
C'est l'effet Sex and the City je crois. Etre célibataire aujourd'hui, c'est forcément accumuler des flirts, des amourettes, des plans cul, des coups de coeur, des aventures, jusqu'à ce que le Relationship te tombe dessus et là autant dire que ça équivaut à la mort.
C'est peut être mon p***** d'esprit de contradiction, mais moi je pense tout le contraire.
J'ai eu une période de célibat s'apparentant à la description ci dessus. Où je me suis sentie obligée de fourrer ma langue dans la bouche de n'importe quel individu de sexe masculin, pour peu qu'il m' aie fait l'honneur de me prêter un tant soit peu d'attention.
Une période où je faisais bien rigoler mes copines et où apparemment j'ai gagné une réputation de mangeuse d'hommes, voire même de mante religieuse (ça, c'est ce que disent ceux qui n'ont pas réussi à me pécho)
Est ce que je me suis sentie libre ? Non. Est ce que je me suis sentie "in control", même pas.
Je me suis mille fois plus épanouie dans la relation que j'ai eu par la suite que pendant toute cette période.
Mais cette image reste et me colle à la peau. Cette image qui permet à des mecs de mon passé de se rassurer et de revendiquer qu'à un moment où un autre, je leur ai témoigné de l'intérêt.
Résultat, j'ai juste l'impression de devoir en permanence maintenir ma garde.
De ne pas pouvoir me permettre un moment de faiblesse, parce que c'est bien connu, si on est célibataire (j'entends par là sans vie sentimentale), c'est de notre faute.
Ca me rend dingue tout cette pression. Hier je dis au revoir à un copain de primaire, aux dernières nouvelles maqué même si j'ai pas demandé (parce que là n'était pas le sujet), il part , je me retourne, deux des mes amis qui chantonnent "You got a boyfriend"
3 personnes différentes m'ont demandé où se trouvait ma target (c'est bien connu, il se trouve que j'ai des copines bombasses de la mort qui tue, j'ai donc la confiance en moi nécessaire pour lâcher dans la nature un homme qui m'intéresse, no comment)
Et trois autres amies : Alors quoi de neuf ?
Et moi question réciproque (je suis très polie, de manière maladive)
- Se faire larguer par un type qu'on n'aime même pas
- Une nuit de sexe avec un mec maqué
- Un mec accro mais sans intérêt

hum. Sur ce, je vais aller essayer de regarder les films d'intellectuels que l'on m'a conseillé (mais en même temps, il fait super beau dehors)