Ca va paraître débile je préfère prévenir.
On me l'a pourtant fait remarquer il n'y a pas si longtemps.
Ne pas prendre de manière personnelle un événement virtuel, c'est à en croire les geeks avertis la règle n°1.
Mais ça devient compliqué, surtout quand à la tenue régulière et logorrhéique( vous l'aurez remarqué ) de ce blog plus ou moins anonyme. Où je répands clairement ma vie. Où à la réflexion, je me fous un peu de ce qui peut en découler.
Bref, aujourd'hui j'ai été supprimé de la liste de contacts de quelqu'un.
Quelqu'un qui se trouve être mon ex.
De la même manière que je suis la sienne, et c'est ce qui me vaut cette suppression.
Sa nouvelle copine n'aime pas l'idée.
Etant du genre à agir bêtement et à me morfondre pendant des heures après, je l'ai bien entendu appelé pour lui dire le fond de ma pensée. Un appel qui comme chacun s'en doute, n'a servi à rien, à part de me faire passer pour une hystérique.
Ca c'est fait. Et ça ne sera pas la première fois alors bon.
Le pire, c'est que j'avais moi même pensé à le virer de mes contacts. Pas par haine, ni parce que cela heurtait la suscpetibilité d'une personne proche, mais juste parce que je me, je nous trouvais ridicule avec une amitié virtuelle dérisoire.
Cela étant, j'ai un nombre élevé de contacts et à cet effet, il est au même titre que les autres noyés dans la masse de tous ces gens à qui je ne parle pas. Alors à quoi bon signifier une fois de plus une rupture déjà consommée et refaire un état des lieux du néant ?
Peut être que ça heurte encore mes sentiments de savoir qu'il ne veut plus que je fasse partie de sa vie. Réelle et virtuelle. C'est comme un coup porté à double tranchant. Et en ce qui me concerne, peut être ce qui m'ennuie le plus, c'est que je ne suis toujours pas passé à autre chose, de manière réelle.