Je me souviens d'avoir lu la réponse de l'artiste Sophie Calle à qui on demandait quel était son fantasme.

Elle avait décrit cette scène, d'elle, sur le siège arrière d'une voiture, conduite par un homme dont elle ne voit pas le visage.

Se laisser aller, ça doit être ça la pièce maîtresse du puzzle. 

Et tout à l'heure tu pars avec moi. On part pour la première fois. On va chercher la voiture et on arrivera de nuit. Je tacherais de te guider sur la route de fantôme. je tacherais de m'empêcher de hurler que je t'aime tout en ne comprenant pas ce que tu fais là. Que parfois ça me réveille la nuit en sursaut. 

Je tacherais de nous trouver un endroit où dormir, de te faire un peu de place, de te réchauffer.

Même si je me doute qu'il y a de grandes chances pour que tu sois celui qui finisse par prendre soin de moi.